PopMind : Les phénomènes de concentration économique et institutionnelle dans le spectacle : comment lutter ?

20 avril 2019 - 329 vues
Télécharger le podcast

Les radios normandes de découverte musicale s’associent, du 19 au 21 mars, dans le cadre de POP MIND !
HDR (Rouen), Ouest Track Radio (Le Havre), Principe actif (Evreux), Radio 666 (Hérouville), Radio Campus Rouen, Radio Lomax (web radio du 106), Radio Phenix (Caen) et Radio Pulse (Alençon) ont organisé, en partenariat avec la Ferarock et Radio Campus France, des plateaux radios afin de relater les différentes conférences et tables rondes.

Ce projet illustre la dynamique à l’œuvre aujourd’hui, en Normandie, au sein de ces médias de proximité essentiels à la vie culturelle d’un territoire. Complémentaires et soucieuses de développer les projets collaboratifs, garantes de la diversité musicale et vecteurs importants de l’expression citoyenne, ces radios sont autant d’outils contre l’uniformisation et la concentration médiatique, mais aussi des équipes actives et militantes au service de l’éducation aux médias. Elles sont aussi les premiers supports des carrières artistiques et les reflets nécessaires des scènes locales.

PRÉSENTATION DE LA TABLE RONDE
L’arrivée de grands groupes multinationaux dans l’économie du spectacle vivant n’est déjà plus une nouveauté. Cependant, ce phénomène connaît actuellement une forte accélération mais aussi une diversification de ses formes et de ses acteurs, à travers de nouvelles alliances entre capitaux privés et politiques publiques. Dans un contexte de baisse tendancielle et de concentration des financements publics de la culture, il illustre également une polarisation entre secteur marchand et culture institutionnelle menaçant ou disqualifiant toute une diversité d’initiatives garante de la diversité culturelle et artistique et plus largement de la participation démocratique des personnes à la vie culturelle de leur territoire. Face à ce constat, il s’agit désormais de s’interroger sur les responsabilités collectives des acteurs et des pouvoirs publics pour construire de nouveaux modes de coopération et de gouvernance des projets culturels et artistiques et des mécanismes de régulation macro-économiques, propres à garantir les droits culturels des personnes. Pour cela, un pas de côté en direction d’autres secteurs d’activité confronté à des problématiques comparables, comme le sport ou l’agriculture, pourra nourrir la réflexion, de même qu’un témoignage de nos collègues européens sur leur propre contexte national.

INTERVENANTS
Franck Michaut : Chargé de mission SMA (Syndicat des Musiques Actuelles)
Philippe Berthelot : Consultant Heklev ar bed (L'écho du monde)

REALISATION
Ouest Track Radio

HABILLAGE
Radio HDR

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article